les chroniques de la souris poussiéreuse (2)

Publié le par Louise

souris.jpgHistoire vécue.
 
Posons le décor: une réunion entre gens du milieu du social. 

Une cadre aborde le sujet criant de la mauvaise alimentation des " pauvres", vous savez, ceux qui profitent éhontément du système avec leurs 380 € mensuels, et les autres, qu'on nomme Smicards, travailleurs précaires, temps partiels... Bref, les pauvres quoi. 

Ainsi, cette cadre, dans la profession depuis 20 ans au bas mot, s'interroge sur le fait que les "pôvres" donc ne mangent pas bien et, en particulier, pas assez de fruits et de légumes ( vous savez, ces trucs frais qui pourrissent dans le frigo). 

Histoire de lui rafraîchir ce qui lui sert de corps caleux cervelle, voici un petit topo sur le prix moyen des machins qu'on nous obligerait à manger 5 fois par jour : 

Evolution des prix entre 2001 et 2006 :
Concombre : + 36%
Artichaud : +21%
melon : +16%
fraise : +14%
raisin : +5%
tomate : + 5%
prune : +4%
banane : +3%
pomme de terre : +3%
golden: + 2%
Soyons objectifs, le prix de la noix aurait baissé de 2 %.
.........
Et cette brave cadre d'ajouter: "mais ils n'ont qu'à manger des fruits de saison" à la façon certes légendaire mais bienénervantequ'ona justeenviedeluiéclaterlatêtesurlereborddelatable de Marie Antoinette : "ils n'ont pas de pain, qu'ils mangent de la brioche"!

Là, les yeux de certains participants se sont retournés, et le chef-chef de la réunion lui a quand même fait remarquer que c'était justement ces fruits et légumes là qui coûtaient la peau des fesses (en plus classe, hein, on côôse bien dans le social!). 

L'incident aurait pu se clore de la sorte, chacun reprenant son bloc et son stylo pour poursuivre la conversation. 

Mais cela aurait été sans compter La Souris Poussièreuse et son intervention fulgurante : "ils n'ont qu'à faire comme moi, se faire livrer chaque semaine un panier de fruits zet légumes biiiio"... 

Là, on explose les limites de la bêtise voire de l'obscène. Aussi, personne n'a moufté suite à cette remarque de haute volée, parfois, le silence s'impose.

Publié dans coups de gueule

Commenter cet article

un chouka 29/09/2007 18:53

pour les bananes ,il y a longtemps que les gens savent qu'a cèrtains endroits,elles sont parfois traitées avec des produits intèrdits en france,mais maintenant pour le départements d'outre mer?pour les pommes, je ne vois pas comment les gens font pour ne jamais mettre de pèsticides ?aujourd'hui ,je suis parti pour acheter du déshèrbant.j'en ai un peu assez du glyphsate,(tres irritant au moins)que je résèrves pour les ronces et les chiendens au moins.ce produit est tres efficace pour les plantes résistantes .donc je me rabas,sur le chlorate se soude (qui laisserait un résidu azoté dans le sol ?,).j'aprends qu'ils essayent de les intèrdir !de dire que le glyphosate, est pire que le chlorate qui "est bio "au fond.mais ,c'est juste pour faire du fric qu'ils emèrdent (vous voyez qui ?)pour la nitrate, ils ont fait marche arrière .

dominique boudou 29/09/2007 18:14

Une bourrique cette cadre. C'est vrai que des fois on a envie de cogner.

Bixente64 29/09/2007 12:07

De toutes les manières, au prix où est le beurre, il vaut mieux manger des bananes... Et encore, je ne tiens pas compte de la vitesse de la rotation de la queue de la vache...Ils n'ont pas de pain ? Ils n'ont qu'à manger de la brioche !

Loïs de Murphy 29/09/2007 10:58

j'ai quitté le milieu du social entre autres à cause de ce genre de conasse, y'en a un paquet comme elle. Sinon pour la baisse du prix des noix, c'est un peu justifié ils nous les cassent tellement...

jean-marie 29/09/2007 10:02

bonjour...vaut sans doute mieux pas cueillir une pomme dans un verger aujourd'hui avec toutes les saloperies qu'ils y mettent... et piquer à l'étalage c'est risquer le tabassage des vigiles...bon j'exagère peut-être...  mais il y aura toujours deux poids deux mesuresbon week-endamicalementjean-marie