History repeats itself

Publié le par Louise

On le savait depuis longtemps, n'est ce pas, que l'histoire se répétait sans cesse, et pas dans ce qu'elle a de plus glorieux en général. Mais la petite histoire aussi se répète, à croire que la mémoire humaine se déconnecte au bout de quelques mois. 

Hier soir, par exemple, dans ma rue. Je pose le décor :  votre dévouée dans sa voiture, une autre derrière. La rue est droite, il y a une rue à gauche. Bon, jusque là, ça va. Dans cette rue justement, il y a 1 an environ, un motard s'était tué, en percutant une voiture qui tournait à gauche. Depuis, la famille orne régulièrement d'un bouquet de fleurs le lampadaire situé au niveau de ce carrefour. 

Hier soir donc, le bouquet de fleurs était plus gros qu'à l'accoutumée, le souvenir de ce terrible accident me revint en mémoire alors que je m'apprêtais à tourner dans la rue à gauche. Au moment de m'engager, le hurlement d'un moteur m'a arrêtée net: une moto était en train de doubler la voiture derrière moi et moi par conséquent, à 100 au bas mot, sans prêter la moindre attention à mon clignotant, sans  même se figurer qu'une rue à gauche signifie que le dépassement est dangereux, pour ne pas dire mortel. 

A une seconde près, je mangeais un motard lancé à pleine vitesse dans ma portière, aucun de nous n'aurait survécu, à n'en pas douter. 

La vanité de la vie m'est apparue en pleine face, la bêtise humaine aussi. 

Jan davidz de Heem, Vanité.

Publié dans couleur orange

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Lukaleo 08/08/2007 21:01

La vanité n'est-elle pas le sixième sens ?

Alix 08/08/2007 15:06

Heureusement que tu es moins bête que ce motard-là...

jean-marie 08/08/2007 13:59

bonjour...Dans ma famille, il y a beaucoup de motards...je pense qu'il ne faut pas mettre tous les motards dans le même sac... Il a des motards "fadas", comme on dit ici, sur des motos pour fadas (kawa et quelques autres...) qui ne songent qu'à foncer en prenant tous les risques et en les faisant prendre aux autres... et il y a des motards pépères sur des motos pépères qui se promènent en gênant les autres le moins possible... Les "Harley"...je sais... Hell Angels et autres Bandidos... mais ils se sont bien assagis et les sorties des Chapters de HOG ressemblent à des patronages de gens sympas et marrants... mon rêve, un trike pour pouvoir les suivre...Amicalementjean-marie   

Le Parcheminé 08/08/2007 11:55

Le sentiment du "ça n'arrive qu'au autres" fait que beacoup s'imaginent être à l'abris de ce genre d'accident. C'est un tort, car immanquablement, cela fini par arriver.Souhaitant être motard depuis longtemps, je me rends compte également que beaucoup d'automobilistes ne respecte pas les motards. Et que dire du motard du dimanche : je veux parler de cette catégorie de crétins qui ne sortent leur moto que trois mois dans l'année, et seulement les week end de beau temps. Ce sont de vrai dangers publics, car ils ne mesure pas les risques qu'ils prennent, et qu'ils font prendre aux autres.Je trouve cependant, que les motards se sont beaucoup améliorés, alors que les automobilistes deviennent d eplus en plus cons.

Dominique Boudou 08/08/2007 10:32

On ne se méfie jamais assez. Combien de fois chacun de nous a-t-il déjà frôlé la mort sans le savoir ?Brr !