Harry Potter vs Al Qaïda

Publié le par Louise

potter-harry.jpgL'information n'a pu échapper à aucune oreille aujourd'hui, le dernier tome des aventures ensorcelantes de Harry Potter est sorti cette nuit.

320 millions de bouquins racontant la vie d'un gamin sorcier, ça n'est plus une mode, c'est un phénomène de société. Bon, je ne vous cache pas que je suis allègrement passée au travers de ce phénomène, les aventures potteriennes me laissant absolument froide. Je reconnais cependant que Potter a permis à des millions de gamins de se remettre à la lecture, et ça, c'est une excellente chose. Accessoirement, il a assuré la fortune à JK Rollings qui était dans la misère paraît-il avant de découvrir qu'elle avait un talent littéraire développé.

Bien.

Harry Potter a donc poussé des millions de personnes à faire le pied de grue pendant des heures devant les librairies d'Angleterre et d'ailleurs. Un ailleurs fort lointain et étonnant du reste. Jusqu'au Pakistan, la foule s'était massée devant les librairies de Karachi ouvertes à l'occasion de la sortie événement du livre. Et c'est là que les fanatiques religieux pakistanais, et dieu sait qu'ils sont bien barrés, avaient décidé de faire parler d'eux en faisant un carnage à la voiture piégée. Une horreur. 

Mais Dieu est amour, et les terroristes ont beau être des assassins, ils gardent une once d'humanité bien cachée sous leur ceinture d'explosifs. En tous cas, celui qui était missionné pour faire exploser ladite voiture a été pris de remords en voyant que la foule qu'il devait envoyer ad patres était composée en majorité d'enfants, et il a appelé la police pour faire désamorcer la bombe roulante. Ce qui fut fait. 

Mais, il faut croire que Harry Potter a vraiment des pouvoirs bénéfiques car, non seulement le carnage a pu être évité grâce à ce coup de fil plein de remords, mais en plus, la bombe ne disposait pas de système d'allumage... Elle ne risquait donc pas exploser. 

Il paraît que quelqu'un meurt à la fin du bouquin de JK Rollings, heureusement que ce ne fut pas le cas dans cette rue de Karachi. 

Une happy end à l'américaine pour les fans pakistanais du héros anglais: pour une fois, j'aime la fin!   

Publié dans couleur orange

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Benji 23/07/2007 20:20

Pas de commentaires de tes grands amis, bizarre ça, sont partis?

Lukaleo 23/07/2007 17:45

Harry Potter a-t-il une âme ?

un chouka 21/07/2007 17:53

l'indiférence n'est elle pas neutre ?

jean-marie 21/07/2007 14:29

bonjour...je n'apprécie guère Harry Potter et je ne crois guère aux miracles qu'ils soient d'Allah de Iaweh ou d'autres divinités... surtout à l'happy-end plus ou moins hollywoodienne...  peut-être arriverai-je un jour à croire en la bonté ou la fraternité... le bien au milieu du mal le plus absolu...en définitive, ça fait du bien de venir ici... même sans espoir... jean-marie

dominique boudou 21/07/2007 13:43

Cette histoire du terroriste qui renonce à tuer des lardons me fait penser aux Justes de Camus.Quant à JK Rawlings, passée de 400 euros mensuels à quelques milliards, c'est un conte de fées. Et puis, pour le peu que j'ai lu du premier Potter, c'est pas mal.