la sagesse allègre

Publié le par Louise

anti_bug_fckAujourd'hui, je voudrais rendre un hommage appuyé à une personne qui a fêté ses 100 ans il y a  deux jours et qui garde sa clairvoyance et son intelligence pétillante. Je ne la connais pas du tout, je le reconnais, j'ai lu un article sur elle dans le journal. Elle s'appelle Germaine Tillion, elle est née le 30 mai 1907 dans un village au nom bien trouvé, Allègre (pas comme le ministre, hein, comme l'allégresse plutôt!) en Haute Loire.

germaine-tillion.jpgCette femme, qui est une brillante ethnologue, a pu analyser de l'intérieur les mécanismes de la barbarie et de la bassesse humaine, ayant été déportée avec sa mère à Ravensbruck en 1943. Elle était entrée en Résistance dès 1940, dans les rangs du musée de l'Homme et avait été arrêtée en 42 après que des nazis eurent inflitré son réseau d'évasion de prisonniers coloniaux.

Femme forte, elle survécut à la mort en déportation de sa propre mère et se mit à écrire sur les camps de la mort nazis dès son retour parmi les vivants.  Elle enquêta sur les crimes nazis, sur les crimes soviétiques, créa l'enseignement en milieu hospitalier, s'insurgea contre la torture en Algérie (pays qu'elle avait étudié en profondeur avant la guerre). 

Elle ajouta à sa lutte contre la barbarie humaine, la lutte contre l'oppression des femmes méditerranéennes. Germaine Tillion est l'une des rares femmes à avoir été décorées de la grand-croix de la Légion d'honneur. L'âge n'a en rien altéré sa capacité d'indignation et de révolte, elle a pris position contre la torture en Irak et a été solidaire des sans papiers récemment. 

En 1940, l'éditorial du 1er numéro du journal clandestin du musée de l'Homme titrait: "Résister, c'est déjà garder son coeur et son cerveau". Nul doute que Germaine Tillion a fait sienne cette phrase à l'aube de son centenaire. A méditer...

Publié dans portraits

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

dominique boudou 03/06/2007 16:17

Encore une personne d'exception. C'est rassurant.

un chouka 01/06/2007 16:06

l'exercice de la cruauté, de mon point de vue est moins favorable au bonheur tranquile?c'est dire que les gens doivent tous plus ou moins se détèster , ou alors ils sont sadiques :-)bises a toi Louise:-)))

Louise 01/06/2007 13:32

expres de faire quoi? de faire le mal, pas toujours à mon avis, mais faire le bien oui, c'est une volonté je pense.

un chouka 01/06/2007 12:18

je me demandes si les gens le font expres;-)

Louise 01/06/2007 11:45

mes contemporains et moi même (car je ne vaux pas mieux que les autres) mes désesperent bien souvent, mais je ne peux m'empecher de les aimer (ainsi que moi même! hihi!!). je reste une indecrottable humaniste et le fait que l'espece humaine ait pu porter des fruits merveilleux comme Germaine Tillion,  et des milliers d'autres me donne de l'espoir.l'humanité compte en son sein le pire et le meilleur, et rien que pour ce petit bout de meilleur, elle vaut le coup qu'on se batte pour elle.