Ville de lumière?

Publié le par Louise

Le Kirghizistan fait recette en ce moment. Alix en parlait avec talent hier sur son blog, à mon tour, je mets ce pays à l’honneur, mais pour son malheur en fait.

Un endroit qu’Alix n’a pas cité, est la ville (et la rivière) au doux nom de Maïlouou-Souou (charmant comme petit nom). Sous le régime soviétique, cette localité avait accueilli une mine d’uranium, puis la plus importante usine d’ampoules de tout l’URSS. Les déchets de cette usine gigantesque ont été déversés pendant des années dans une vallée proche, au doux nom là aussi (c’est poétique le Kirghizistan) de Aïlianpa- Saï. Au détour d’un chemin, on peut aussi y trouver des déchets d’uranium…

 

 Et bien, depuis 3 ans, les habitants de Maïlouou-Souou passent leur vie à essayer de la gagner en fouillant ces montagnes de verre pilé. Pour extraire le nickel des culots des millions d’ampoules entassées là. Des montagnes de verre, certaines de 12 mètres de haut, dans lesquelles des pelleteuses creusent des trous qui appartiennent à des propriétaires et dans lesquels, moyennant une redevance de 50% des gains, les gens grattent, creusent, à la recherche du précieux métal.

27 personnes y sont mortes déjà, sans parler des centaines d’autres victimes des dépôts mortels de poussière de verre sur leurs bronches (ça gratte un peu!). En un an, un homme normal devient une loque. La plupart des hommes qui travaillent dans ces « mines » de verre sont alcooliques, ne pouvant plus supporter leur condition, l’humiliation de devoir creuser les déchets pour gagner une misère. Mais la majorité des « ouvriers » sont des femmes et des enfants, poussés par la misère.

Cette mine de nickel est baptisée « Klondike » en référence à la ruée vers l’or des Etats Unis, mais là, les fortunes naissent bien moins vite. Une véritable vie sociale s’est créée autour de ce dépotoir, avec une ligne de bus qui la dessert, et le pendant de la misère, à savoir la prostitution de gamines.

Le nickel serait expédié en Allemagne. On affirme que le métal n’est pas radioactif « sinon les Allemands ne le voudraient pas »,dit-on, mais ce sont des dosages effrayants que l’on relève dans le sol et dans les eaux de la région : 1500 microröntgens par heure alors que la « norme » tolère 40 maxi. Les habitants boivent l’eau de la rivière souillée, mangent la viande des moutons qui paissent dans les prés contaminés. Les vaches produisent plus de lait que la normale, les pêches sont grosses et des enfants naissent sans tête.

Good bye Maïlouou-Souou ; ouh ouhouhou….(désolée, je n'ai pas fini de lire le volume 2 des     " blagues et jeux de mots nuls pour les Nuls"...)

Publié dans couleur orange

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Andy 13/05/2007 20:54

"des trous qui appartiennent à des propriétaires et dans lesquels, moyennant une redevance de 50% des gains, les gens grattent, creusent, à la recherche du précieux métal.""La plupart des hommes qui travaillent dans ces « mines » de verre sont alcooliques"Voila qui me fait pensé a un autre temps et a une autre "chasse"... Celle de l'or, bien sûr ! Combien ont tout quitté pour partir a la recherche de ce metal jaune et ne sont jamais revenus...Je crois que d'ici quelques années, le pays dont tu parles comptera ces morts comme le nouveau monde pouvait les compter a l'époque : par centaines ( minimum )

un chouka 13/05/2007 15:15

de toute façon les partis peaux lythiques sont du pipot pour les gogos gneux gneux .a l'or les nez lèctions :pourak!non ,je déconne ;-)

bdu 12/05/2007 19:38

Bises de Lucette

sodo mystère 12/05/2007 19:00

hé oui ça vient du communisme tout ça ! alors quand je vois qu'ils s'allient avec le PS , je ne voterai jamais à gauche !!!il ne reste rien de social dans le PS !

Louise 12/05/2007 13:08

en effet, un courrier international cette semaine qui m'a beaucoup inspirée!!